DE | FR
Vin rouge verres mer bouteille sous-marin Espagne sable plage plongeur

Image: facebook/Crusoe Treasures

Vous dégusterez bien un verre de vin sous-marin?

Un plongeur espagnol a eu l'idée de créer une cave à vin sous-marine, dans sa région du Pays basque. La demande pour des bouteilles stockées en mer est devenue si forte, que même des grandes marques de champagne s'y sont mises.



L'idée lui est venue, suite à la découverte de bouteilles restées intactes pendant plus de 80 ans dans un sous-marin allemand, vestige de la Première Guerre mondiale. Borja Saracho, un plongeur de Plentzia, ville côtière au nord de l'Espagne, a voulu tester le stockage de ses vins rouges dans la mer. Et il a bien fait.

La technique expliquée en vidéo:

abspielen

Vidéo: YouTube/AFP News Agency

Selon le plongeur espagnol, le goût du vin évoluant pendant plusieurs mois ou années, à 60 mètres sous la mer, est à la fois délicieux et très distinctif, comparé à celui d'une cave traditionnelle. Borja Saracho a d'ailleurs lancé sa société, en 2010, suite aux nombreuses demandes venant d'Espagne et d'autres pays.

Le champagne aussi

Il n'y a pas que les bouteilles de vin rouge qu'on garde sous l'eau, le champagne aussi. La marque française Veuve Clicquot a vendu une bouteille unique, restée en mer pendant 179 ans, pour la modique somme de 30 000 euros (33 000 francs). Et son concurrent, Louis Roederer, s'est mis à stocker ses bouteilles dans les eaux françaises du Mont-Saint-Michel. Santé!

Plus d'articles «Actu»

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de prison

Link zum Artikel

Taylor Swift première femme sacrée «icône mondiale» aux Brit Awards

Link zum Artikel

Les Belges voudraient copier notre fédéralisme, mais est-ce possible?

Link zum Artikel

Burnout, dépression, insomnies, les infirmières appellent à l'aide

Link zum Artikel

H&M licencie un millier de personnes en Espagne

En Espagne, le géant suédois du prêt-à-porter H&M s'apprête à licencier plus d'un millier d'employés, en raison de la pandémie.

Plus d'un millier d'Espagnols travaillant chez H&M, et qui se trouvaient déjà au chômage partiel en raison de la pandémie, sont sur le point de se faire licencier. Le syndicat espagnol Commissions ouvrières juge cette décision injustifiée et disproportionnée.

H&M a vu son bénéfice net annuel divisé par dix en 2020, sous l'effet de la pandémie. Cette année, le géant suédois a décidé de fermer 350 de ses 5000 magasins dans le monde.

Malgré la baisse du chiffre d'affaires global, …

Lire l’article
Link zum Artikel