DE | FR

A la frontière mexicaine, rien n'arrête le rêve américain des migrants

clandestins migrants mexique usa joe biden frontière police interpellations

Des migrants clandestins se dirigent à pied et en camionnette en direction de la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Image: Shutterstock

Les interpellations de migrants à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique ont nettement augmenté en avril. Malgré cela, les clandestins continuent d'affluer et de croire que leur vie sera meilleure sur le sol américain.



Washington n'a ainsi pas réussi à dissuader les candidats à l'immigration: Les autorités frontalières américaines ont rapporté avoir empêché l'entrée de 178 622 personnes qui n'étaient pas munies des documents nécessaires, soit 5000 de plus par rapport au mois de mars. Ce chiffre est dix fois plus élevé par rapport à celui d'avril 2020.

Les chiffres et une crise

L'ex-président Donald Trump avait appliqué une politique particulièrement restrictive dans ce domaine. Avec l'arrivée de l'administration Biden, des migrants ont espéré pouvoir bénéficier d'un traitement plus permissif.

Mais ces chiffres sont bien supérieurs à ceux enregistrés lors des premiers mois suivant la prise de fonction du président Biden. Ses détracteurs parlent d'une «crise» à la frontière. La plupart des migrants sont originaires du Mexique, Guatemala, Honduras et Salvador. (ats)

Les affrontements en Israël

1 / 15
Les affrontements en Israël
source: ap / khalil hamra
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: les gens au resto

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Trump candidat en 2024? Le milliardaire ne dit pas non

Lors d'un discours diffusé à la télévision, Donald Trump s'est posé en faiseur de roi en critiquant la politique de son ancien rival, Joe Biden. Il en a profité pour entretenir le suspense sur une nouvelle candidature en 2024.

L'ancien président américain a donné samedi à Greenville son premier discours télévisé depuis des mois, lors d'une convention du parti républicain de Caroline du Nord. Donald Trump a entretenu le suspense sur une nouvelle candidature à la présidentielle de 2024.

Si le milliardaire de 74 ans a retrouvé sa musique de campagne, le ton était plus contenu devant les quelque 1200 invités à la convention républicaine que lors de ses réunions électorales. Dans un discours fleuve d'une heure …

Lire l’article
Link zum Artikel