DE | FR

Le patron des espions suisses claque la porte

Jean-Philippe Gaudin, ici lors d'une conf

Viola Amherd (droite) a finalement réussi à se débarrasser de Jean-Philippe Gaudin (gauche). Image: sda

Critiqué sur sa gestion de l'affaire Crypto, le premier espion de Suisse s'en va. Le Vaudois va relever un nouveau défi dans l’économie privée.



C'est officiel: le chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC) Jean-Philippe Gaudin s'en va. Le Conseil fédéral a accepté mercredi la fin des rapports de travail d'un commun accord avec le Vaudois pour le 31 août.

A la tête des renseignements depuis juillet 2018, Jean-Phillppe Gaudin serait tombé en disgrâce auprès de la ministre da la défense Viola Amherd, l'an dernier, au cours de l’affaire dite Crypto. Mis au courant des événements, il a informé le Conseil fédéral trop tard, ce qui lui a été reproché.

Pourquoi Gaudin va-t-il partir? La réponse par ici:

Jean-Philippe Gaudin va relever un nouveau défi dans l’économie privée, indique le gouvernement. Le directeur suppléant du SRC Jürg Bühler assurera l’intérim jusqu’à ce que la succession soit réglée.

La cérémonie des Brit Awards

1 / 9
La cérémonie des Brit Awards
source: sda / ian west
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: les gens au resto

Plus d'articles «Actu»

Le premier café à chats de Suisse a ouvert (et ils ont tous les droits)

Link zum Artikel

La vie politique lève le voile sur son financement. Voici comment ça marche

Link zum Artikel

4 mois de prison pour le «gifleur» de Macron

Link zum Artikel

Six femmes exploitées sans salaire par des diplomates à Genève

Link zum Artikel

Viola Amherd veut se débarrasser du premier espion de Suisse

La ministre de la Défense et le patron des Renseignements suisses ne s'entendent visiblement pas. Le Vaudois, malgré un bilan plutôt bon, est poussé vers la porte.

Une enquête menée par plusieurs journaux romands relate le départ prochain du chef du Service de renseignement de la Confédération (SRC), Jean-Philippe Gaudin, qui le dirige le depuis le 1er juillet 2018. La ministre de la Défense, Viola Amherd, soumettra, mercredi, cette décision à ses collègues du Conseil fédéral.

Deux sources auraient expliqué à la Tribune de Genève que le Vaudois (61 ans) a déjà signé sa convention de départ. L'homme ne sera vraisemblablement plus en fonction dès l'été.

C'est …

Lire l’article
Link zum Artikel