DE | FR

Gênés par le bruit du trafic routier? On vous entend

Bild

La Confédération va prolonger son soutien financier aux cantons pour lutter contre les nuisances sonores liées au trafic routier.



Même si les investissements cantonaux ont été multipliés par dix au cours de ces dernières années, le bruit routier excessif continue de poser problème, explique le Conseil fédéral. Plus d'un million de personnes sont exposées à ce type de nuisances sur leur lieu d'habitation.

Les subventions fédérales par les conventions-programmes seront donc prolongées. D'autres mesures visant à agir à la source entreront en vigueur en 2025. Par exemple:

Le Conseil fédéral a en parallèle approuvé l'inventaire des bas-marais du canton d'Obwald, achevant la révision des inventaires cantonaux et l'augmentation de la précision du périmètre pour les bas-marais de Suisse. Celles-ci entreront en vigueur le 1er juillet. (ats)

Un best of du street art à Brooklyn, en images

1 / 19
Un best of du street art à Brooklyn, en images
source: jah / watson / jah / watson
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Copin comme cochon: les gens au resto

Plus d'articles sur le thème «Suisse»

Le Conseil fédéral étudie un outil de contrôle des imams

Link zum Artikel

Les requérants d'asile seront davantage vidéosurveillés

Link zum Artikel

Personnaliser les affiches de l'OFSP? Oui, mais interdit d'écrire «Trump»!

Link zum Artikel

Voici comment les villes et les cantons romands agissent pour le climat

Link zum Artikel

Analyse

Ce qu’on n’ose pas se dire sur le terrorisme en Suisse avant le vote

Le 13 juin, le peuple est appelé à voter sur la loi accordant à la police des moyens supplémentaires de lutte contre le terrorisme. Une gêne entoure ce scrutin, qui ne porte pas seulement sur le djihadisme ou les néonazis, mais sur tout type d'activisme susceptible de prendre une forme radicale, que ce soit le féminisme ou la cause écologiste. Prévenir le passage à la violence, telle est la mission du service de renseignement suisse.

Un train peut en cacher un autre. Disons qu’un gros train peut en cacher de plus petits. Ce gros train, c’est un gros mot: «Terrorisme». Il fait l’objet d’une loi sur laquelle nous voterons le 13 juin. Il s’agira de dire si oui ou non, nous voulons accorder plus de moyens préventifs à la police dans le cadre de la lutte anti-terroriste. Soyons clairs – la chose n’étant que très rarement dite, y compris par l’autorité fédérale: Le terrorisme islamiste.

Mais la cheffe du Département de justice et …

Lire l’article
Link zum Artikel